HIS Géologie (4) Influence sur notre agriculture… et nos langues

Lire d’abord :

https://www.gelura.be/ccr/ccr-0/ccr9-nat-geologie-1-bon-a-savoir-avant-daborder-ce-sujet-passionnant

et :

https://www.gelura.be/ccr/ccr-0/ccr9-nat-geologie-2-la-fabuleuse-histoire-du-sol-que-nous-foulons/

et :

https://www.gelura.be/ccr/ccr-0/ccr3-nat-geologie-3-une-veritable-manne-venue-du-ciel/

Quelle belle histoire donc, que la période glaciaire pour notre agriculture. Mais elle est tout aussi importante pour nos langues ! Voici pourquoi.

La glaciation de Würm (dont on a vu qu’elle s’étendait de l’Irlande à la Sibérie et de la Scandinavie au Nord de notre pays et d’une hauteur pouvant atteindre 3.000 m)  a commencé il y a ±100 mille ans et s’est terminée il y a ±8 mille ans. Un calcul très rudimentaire conduit à estimer son volume à bien plus que celui de la mer du Nord. Sa fonte est donc à l’origine de gigantesques inondations, engloutissant les steppes pontiques, à l’extrême Sud-Est de l’Europe, pour former la Mer Noire (ou Pont Euxin, du grec ποντος ‘pontos’ « mer » + ευ ‘eu’ « bon » + ξεινος ‘xeinos’ « étranger » = « bonne mer étrangère » = « Mer hospitalière »).

Steppes pontiques (Source: Wikipedia)

Les populations des steppes pontiques fuient leurs régions et migrent notamment vers nos contrées. Elles y trouvent une région très accueillante grâce au loess si fertile pour l’agriculture. Loess (ou limon) issu lui-même de ces mêmes glaciers… qui les ont fait fuir de chez eux.

Sommes-nous donc tous des « migrants climatiques » ? Encore une belle leçon d’humilité… après celle concernant nos belles terres limoneuses, à préserver à tout prix.

https://www.wikiwand.com/fr/Langues_indo-europ%C3%A9ennes

Ces peuplades contribuent donc au développement de nos pratiques agricoles durant le Néolithique voici ±5.000 ans (dont déjà des poulets…).

Tout aussi intéressant est leur influence sur nos langues, dites « indo-européennes ». Le foyer originel des Indo-Européens serait donc localisé en Europe de l’Est, au Nord de la Mer Noire ; on comprend l’influence de leur parler sur nos langues. Quiconque s’intéresse à l’étymologie sait que de nombreux mots de notre vocabulaire proviennent de la langue indo-européenne.

Un superbe exemple (Henriette Walter, voir « bibliographie) est le mot indo-européen *gwou-, qui signifie « bœuf, vache ». Selon la phonétique articulatoire (variable d’un peuple à l’autre, comme p.ex. la marque moBistar qui se disait moVistar en Espagne), a donné le grec ancien βους ‘bous’, le latin ‘bos’ et ‘vaca’, le français bœuf et vache, le néerlandais ‘koe’, l’allemand ‘Kuh’, l’anglais ‘cow’…

Commentaires, amendements … ? gelura@proximus.be, M.-Ch. & J.-Fr. Misonne, https://www.gelura.be/ccr/
Bibliographie : https://www.gelura.be/ccr/ccr1/ccr1-his-bibliographie/