NAT L’aspirine, le saule et la reine-des-prés

Le long de l’étang de Pécrot et des Grands-Prés (pairies le long du sentier menant de l’étang de Pécrot à Florival), on voit de nombreux saules et, en été, des plantes appelés reines-des-prés (dont l’ancien nom est spirée).

Mais pourquoi donc les associer à l’aspirine ?

Depuis l’antiquité, il existe deux remèdes pour atténuer es maux de tête.

1) Machouiller de l’écorce de saule ou boire une tisane (p.ex. 1 g d’écorce bouillies dans 100 ml d’eau).

2) Boire une tisane constituée de sommités fleuries séchées de reine-des-près.

Leur principe actif ? C’est l’acide salicilique !

Plus tard, l’acide salicilique est remplacé par l’acide acétylsalicilique, synthétisé industriellement. Plus besoin d’arracher de l’écorce de saule, ni de cueillir des fleurs de reine-des-prés. (On peut être « pour » ou contre » la « synthèse chimique »… mais avouons qu’il faudrait en sacrifier des saules et des reines-de-prés pour pourvoir tous les habitants de la terre en « calmants » de maux de tête !)

Et l’aspirine là-dedans ?

Par synthèse chimique, le  chimiste allemand Adolf von Baeyer était parvenu à obtenir l’acide acétylsalicylique, introduit en thérapie en 1899.

Rappelons que le nom latin du saule est Salix. Nom qui est à l’origine du nom chimique acide salicilique.

Quant à la marque sous laquelle la société Bayer a commercialisé sa molécule, « ASPIRINE », l’explication est encore plus surprenante.

Rappelons tout d’abord que la reine-de-prés a pour synonyme « spirée » (ou plutôt « fausse-spirée »). Pourquoi ce nom de spirée ? Parce que ses fruits sont en forme de « spirales », comme le montre cette photo (très agrandie…).

Fruit spiralé de la Reine-des-prés…, d’où le nom de Spirée, à l’origine du nom A-SPIRINE.

Comme la substance active de l’ASPIRINE n’était PAS extraite des fleurs de spirée, on lui a donné comme nom de marque : «  »α » alpha privatif grec = « SANS » + « spirée » = « SANS SPIRÉE« , d’où « ASPIRINE« .

 Restons quelques secondes sur notre reine-des-prés et son nom latin qui est Filipendula ulmaria (anciennement appelée ulmaire, ou Fausse spirée) qui est une plante herbacée vivace mellifère de la famille des Rosacées.

Filipendula vient du latin filum, « fil » + pendulum « pendant », en référence aux parties souterraines de la plante formées de tubercules reliés par de minces racines qui évoquent des fils pendants.

L’épithète ulmaria, signifiant « ressemblant à l’orme » fait référence aux folioles des feuilles qui ressemblent à celles de cet arbre.

Commentaires, amendements … ? gelura@proximus.be, M.-Ch. & J.-Fr. Misonne, https://www.gelura.be/ccr/